Comment se débarrasser des cochenilles ?

Les produits classiques ont été interdits en raison de leur toxicité pour l’environnement (et l’Homme), de plus, les cochenilles développent une résistance aux traitements.

Mélanger 1/3 huile de neem, 1/3 eau, 1/3 alcool à brûler, + 1 goutte de détergent à vaisselle. Conserver au frais, à l’abri de la lumière (flacon couvert de papier aluminium, au réfrigérateur). L’huile fige, laisser à température ambiante avant emploi et agiter pour obtenir une bonne émulsion.
Je nettoie les feuilles avec des cotons à démaquiller. J’essuie si besoin pour ne pas laisser les feuilles poisseuses. Elles sont juste un peu lustrées. Elles doivent pouvoir respirer, ne pas boucher les pores (stomates) à la surface des feuilles.

Renouveler à quinze jours d’intervalle. Les cochenilles se reproduisent très vite, se cachent dans les aisselles des feuilles, là où les plantes ne doivent pas être mouillées, il en tombe dans le compost … et on les retrouve dans toutes les parties difficiles à traiter comme dans les fleurs. Donc besoin de traitement systémique (produit absorbé et véhiculé dans toute la plante).

Je nettoie mes plantes 2 fois par an, printemps et automne. Ce traitement est appliqué en prévention. L’odeur ne reste pas. De préférence, utiliser des gants. Pour traiter rapidement de grandes collections, il est possible de pulvériser. Mes orchidées sont débarrassées de leurs bractées sèches qui serviraient de cachettes.

Comme beaucoup de produits, même d’origine naturelle, s’ils sont toxiques pour certains ravageurs, ils peuvent l’être pour d’autres organismes. L’huile de neem est à utiliser loin des abeilles. A réserver aux plantes ornementales.

Pour laurier, citronnier, sarriette et autres plantes condimentaires, préférer le même mélange avec huile d’olive ou de colza. Ces plantes étant moins fragiles, les feuilles pourront rester poisseuses 48h avant d’être dégraissées. A l’alcool, au savon … et rincer.

Vous trouverez plus d’informations sur nos fiches « Maladies et soins ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.