Mon Phalaenopsis s’apprête à fleurir, à partir de quel moment dois-je lui donner de l’engrais ? Et lequel ?

Les Phalaenopsis botaniques sont plus prévisibles, s’ils sont nombreux à fleurir au printemps, Phal. lindenii fleurit de septembre à décembre… et les Phalaenopsis hybrides peuvent fleurir toute l’année. Tous sont peu gourmands. Et aussi, les Phalaenopsis n’ont pas de période de repos marquée.

Normalement, la végétation étant plus réduite en hiver, je me contente d’arroser moins (fréquence et quantité), surtout si les températures baissent. Et j’utilise les mêmes conditions que pour mes autres orchidées ou presque :

  • ayant favorisé les racines (février-mars-avril),
  • puis la végétation (mai-juin-juillet-août), avec purin d’ortie,
  • puis la mise à fleur (septembre-octobre-novembre),
  • je me contente de l’eau naturelle d’Auvergne type Volvic (déjà chargée en éléments, voir les étiquettes sur les bouteilles) durant décembre-janvier.

Outre les purins, j’utilise des engrais « chimiques » dans eau de pluie, la moins minéralisée possible…

Engrais : à utiliser souvent, régulièrement, très dilués (encore plus que indiqué sur les étiquettes), pour accompagner les différentes phases de la vie des plantes. Il est plus prudent de mesurer la conductivité, pour les Phalaenopsis, autour de 400 µSiemens, comme pour la majorité des autres orchidées.

  • Développement du feuillage: azote, indiqué par « N » sur les flacons
  • Mise à fleur et accompagnement de belles floraisons: phosphore indiqué par « P » sur les flacons.
  • Pousse de nouvelles racines: potassium, indiqué par « K » sur les flacons.
  • Repos : jamais en période de repos (nécessaire pour assurer de bonnes reprises végétatives, voire une mise à fleur), jamais en période de post-rempotage

Les flacons indiquent les concentrations des différents nutriments dans cet ordre : N-P-K.

Préférer des mélanges complexes, additionnés d’autres nutriments (calcium, magnésium, cuivre, zinc, manganèse, fer, bore…) mieux équilibrés, choisis dans des marques différentes pour assurer la diversification des micronutriments.

J’utilise des purins d’ortie (N), de pluches de topinambour (K, P) … du guano (en extérieur absolument à cause de l’odeur).

http://jardinsfamiliauxhsc.wifeo.com/les-purins-de-plantes.php

Pour votre Phalaenopsis qui initie une floraison en ce mois de décembre, pas de repos hydrique. Il parait en bonne santé, vous pouvez attendre février pour ajouter de l’engrais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.